Accueil >>Les activités >>Les associations >>Les Anciens Combattants de Bulle

L'Amicale des Anciens Combattants de Bulle

ANCIENS COMBATTANTS – ALGERIE

Le 5 décembre 2019, la cérémonie pour commémorer la fin des hostilités de la guerre d’Algérie s’est déroulée à Bulle devant le monument aux morts avec le rassemblement des Anciens Combattants des 9 villages de la Communauté de Communes du secteur de Frasne.

 

Un grand merci à Monsieur le Maire et les conseillers d’avoir très bien accueilli les anciens combattants des villages concernés. Ce qui a donné une notoriété supplémentaire à cette cérémonie. Je remercie également les personnes présentes.

Un petit historique pour comprendre le pourquoi de ces journées commémoratives

 

Le 5 décembre de chaque année, de 1956 à 1964, la France a été confrontée à un dilemme sans précédent. En Algérie, qui à l’époque était française, elle a décidé d’envoyer les soldats du contingent avec pour mission « le maintien de l’ordre et pacification » Les missions se sont transformées rapidement en guerre, guerre qui ne voulait pas dire son nom…

 

En effet, une partie de la population algérienne voulait prendre son indépendance et une armée révolutionnaire s’est formée « le FNL » (front de libération nationale)

L’autre partie est restée solidaire de la France et les jeunes de 20 ans recensés ont été appelés sous le drapeau pour effectuer leur service militaire à nos côtés.

Les adultes valides se sont rassemblés pour former une armée de soutien appelée « les Harkis » qui collaborait avec l’armée française pour combattre le FNL qui semait la terreur dans le pays

-         attentats dans les lieux publics des villes

-         attaque des convois organisés par l’armée (seul moyen de locomotion dans les pistes du Djebel

-         les soldats du contingent repartis par de petites unités dans le Djebel devaient faire face à des rebelles plus ou moins identifiés et embusqués dans la nature.

Nous devions protéger la population et les colons implantés sur le territoire depuis plusieurs générations pour exploiter et mettre en valeur leurs produits.

Près de 300 000 soldats ont été lâchement tués, ils avaient tous 20 ans… sans oublier les Harkis qui ont été abandonnés à leur triste sort…

 

Après une période de 28 mois, les soldats libérés ont retrouvé leur foyer  avec la sensation du « devoir accompli » mais sans fierté. Car nous n’avons pas bien compris pourquoi ?. Résultat, l’Algérie a obtenu son indépendance.

 Le Maire avec le Sous-préfet, jean Almazan le 8 mai 2019.

Le bureau du comité se compose ainsi :

Président : PONTARLIER Roger

Vice-président : DROGREY Marcel

Secrétaire Trésorier : PONTARLIER Jean